VR-Baccana-apprentissage-assiste-par-VR

L’éducation assistée par la Réalité Virtuelle

La réalité virtuelle offre un apprentissage plus rapide, une meilleure rétention des informations, tout en disruptant l’industrie de l’éducation

L’école de commerce Insead, qui possède un campus à Abu Dhabi, a développé des programmes qui amènent les apprenants sur Mars, dans des villages reculés et dans des usines du monde entier en enfilant simplement un casque VR et une paire d’écouteurs.

La réalité virtuelle empiète sur la réalité physique, se frayant un chemin dans les salles de classe universitaires à mesure que son développement se poursuit et qu’elle devient plus abordable.

Les partisans de la réalité virtuelle citent un apprentissage plus rapide, une meilleure capacité à retenir les informations et moins de distractions pendant l’apprentissage. C’est aussi vraiment cool il faut l’admettre.

A notre niveau, des programmes éducatifs d’environ 15 minutes sur les colons Vikings de Waterford en Irlande, ou sur l’Empereur Dioclétien à Split en Croatie, sont rentrés dans les programmes scolaires des écoles locales. Les professeurs incluent chaque année une visite au musée de Waterford ou aux abords des ruines du Palais de Dioclétien en Croatie afin de plonger les élèves dans une leçon d’histoire immersive qui fait son effet année après année sans démentir ses bienfaits au niveau de l’apprentissage des savoirs au travers d’un casque VR.

 

VR-Baccana-Diocletien-Peristyle

A Abu Dhabi, la mission Mars, avec ses vidéos générées par CGI (Computer Generated Imagery ou Images Générées par Ordinateur) de la planète rouge, permet aux individus de quitter la Terre et de se mettre en orbite. L’expérience 3D à 360 degrés capte définitivement l’attention du public, même si c’est parce que dans la VR,  les lunettes à écran sont juste devant vos yeux. Il est un peu ironique que dans la réalité virtuelle, vous soyez le plus à l’abri des distractions virtuelles qui affligent la réalité. Avec un écran à quelques centimètres de vos yeux, il n’y a pas de place pour consulter une notification sur votre téléphone ou naviguer sur Internet sur un ordinateur portable. Vous êtes en immersion totale, comme en sous-marin, pas possible de s’en échapper !

De notre côté en Principauté, et en relation avec nos consultants en VR, nous continuons de développer du contenu VR éducatif, qui à terme pourrait intégrer une bibliothèque numérique.

L’idée serait une bibliothèque partagée adossée à un système de paiement à l’utilisation, ou il pourrait également s’agir d’un service basé sur un abonnement.

À l’heure actuelle, en dehors de l’utilisation dans les musées ou chez des entreprises privées dans le domaine culturel, nous voyons aussi la réalité virtuelle appliquée dans les programmes de travail social et les programmes de formation à la sécurité et à l’application de la loi où les individus doivent souvent naviguer dans des situations complexes dans leur profession.

Les programmes d’ingénierie l’ont utilisée car ils peuvent plonger les étudiants et les employés au milieu de contextes techniques appliqués, comme des pannes simples ou des accès complexes et incertains aux différentes parties d’une machinerie ou d’un moteur. 

Chez Baccana, nous nous attendons à ce que la technologie VR s’infiltre dans l’éducation, devenant finalement plus courante dans les écoles secondaires et primaires.

Mais nous pensons que nous allons devoir de plus en plus adapter ce système à partir de maintenant dans certaines universités et surtout dans des milieux professionnels où l’ingénierie et la mécanique sont prépondérantes.

 

 

Démocratisation de l’apprentissage assisté par la VR avec des coûts en baisse ou syndiqués

 

Les casques coûtent actuellement environ 300 euros pour l’entrée de gamme, mais comme avec la plupart des technologies, le coût est en baisse avec une adoption de plus en plus élargie. Cependant, le coût calculé de l’introduction de la réalité virtuelle dans les salles de classe est plus complexe. Au-delà du casque, il y a un coût pour le logiciel et un coût pour développer le logiciel. Ces coûts peuvent varier entre des milliers d’euros et des centaines de milliers d’euros pour produire un contenu. Mais lorsque ces coûts de développement sont répartis sur des années d’utilisation, le coût par contenu diminue. La syndicalisation de contenus est aussi une piste à suivre pour l’amortissement du développement d’expérience VR culturelle.

Se référant à un cas comme la mission Mars qui nécessitait un travail CGI lourd, Mr Stern, du VR Campus Abu Dhabi, a déclaré: «Si je divise le travail CGI sur 20 cas, c’est beaucoup moins cher. Il y a donc certainement des économies d’échelle ici.”

Même si la technologie devient plus abordable, il faudra encore un certain temps, nous l’espérons le moins long possible, pour qu’elle soit omniprésente dans les salles de classe, et il reste encore quelques problèmes à résoudre. D’une part, il n’est pas possible de prendre des notes lorsque vous portez un casque VR… pas encore !

La plupart du temps, les gens n’utilisent pas les casques pendant plus de 20 minutes, et souvent ce n’est pas plus de quelques minutes à la fois, mais les gens aiment écrire des choses, prendre des notes. Nous sommes tous ainsi.

« Pour être honnête, dès le début, nous n’avions pas réalisé à quel point certaines personnes avaient vraiment besoin de sentir qu’elles avaient besoin de prendre des notes », a déclaré Mr Stern. Cependant, comme la plupart du contenu VR est expérientiel, il n’y a pas vraiment besoin de prendre des notes, a-t-il déclaré. On est plus dans l’expérience, la compréhension d’une époque ou d’un système motorisé que de l’apprentissage pur et dur.

VR-Baccana-Art-Dubai-VR

Mais les acteurs de la VR éducative explorent toujours des moyens d’intégrer peut-être une capacité de prise de notes dans la technologie. Bien que la technologie ait suffisamment mûri pour être utilisée, elle continue de croître et l’évolution de la technologie en Réalité Virtuelle reste encore à écrire.

Avec l’éducation, nous sommes dans une industrie qui n’a pas vraiment été perturbée depuis plus de 2000 ans. Il y a un ou des enseignants, des contenus à plat et une transmission du savoir du haut vers le bas.

Mais selon Baccana Digital Consulting, la réalité virtuelle couplée à de l’Intelligence Artificielle peut changer la donne dans l’éducation en donnant de l’échelle au système, une immersion ludique mais éducative mine de rien, qui peut être mise au niveau de chaque apprenant par une couche de machine learning ajustant le niveau de compréhension et de difficulté selon les compétences ou l’appétence des apprenants. Nous vous conseillons d’ailleurs l’excellent ouvrage de Mr Kai-Fu Lee, AI 2041, Ten visions for our future, qui donne une projection de ce que pourrait être l’éducation assistée par Intelligence Artificielle d’ici 20 ans.

C’est certes encore une industrie et une technologie en pleine maturation. Mais qu’y a-t-il de plus important que la transmission du savoir ?

Toutes les industries sont en pleine mutation, disruption… alors quid de l’éducation ?

 

 

By C.C.

Tags:
,
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.